Tours anti-gel à Cheverny

« La Grenouille » a assisté récemment à l’installation de deux tours antigel  sur deux domaines viticoles de Cheverny, à proximité du carrefour  des Lombardes. 
Que sont donc ces étranges appareils ?...

La tour ressemble à une petite éolienne (elle fait tout de même 10,5 m de  haut, avec une hélice de 6 m). En fait c’est une machine à faire du vent,  ou plus exactement « à brasser de l’air »…, mais dans le cas présent, cela  signifie « être efficace » !  
Cliquez sur l'image
pour l'agrandir
Le principe : pendant la journée, le soleil chauffe la surface du sol et les  plantes ; l’air chaud monte et crée un réservoir d’énergie sur une hauteur  de 10 à 25 m. La nuit, l’air au sol devient plus froid et l’hélice de la tour  anti-gel, propulsée par un moteur alimenté au gaz, se déclenche automatiquement  (le viticulteur n’a pas à intervenir et peut dormir tranquille…) à  une température extérieure programmée ; l’inclinaison de l’hélice permet de  créer un mouvement qui rabat l’air chaud vers le sol et fait ainsi remonter  la température de quelques degrés ; ainsi la saison peut-être sauvée en  évitant l’effet dévastateur du gel à certaines périodes : parfois, quelques  heures de gel peuvent être fatales à la future récolte (vigne, arbres fruitiers,  etc.). 
L’hélice pivote en continu sur l’axe vertical de la tour, permettant ainsi  de protéger une surface de plus 7 hectares.  Ces tours constituent une protection très efficace contre le gel, et remplacent  d’autres moyens devenus obsolètes comme les chaufferettes, ou les «  bougies » (de vraies bougies, mais de 50 cm de diamètre…) utilisés jusqu’à  présent, mais peu performants et demandant beaucoup de main d’oeuvre.  
Au printemps, ces tours peuvent également être utilisées pour favoriser la  pollenisation des arbres fruitiers. 

Dans notre département, c’est la CUMA  (Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole)  PROTECGEL basée à Noyers-sur-Cher qui a  initié cette politique de protection anti gel auprès des viticulteurs et autres  exploitants agricoles du Loir-et-Cher.  

Ces tours, de fabrication américaine (il n’y a pas de produit français équivalent),  sont commercialisées et installées par la société FILEXTRA dont  le siège est à Cheverny ; depuis une quinzaine d’années, cette entreprise  en a installé de nombreuses en France, notamment en vallée du Cher,  dans le Bordelais et dans la vallée du Rhône, dans des domaines viticoles  ou fruitiers.  

Si La Grenouille a froid, elle saura où aller se réchauffer…. 


Le Triton  - La Grenouille n° 23 – Avril 2014