Comme le temps passe...

Vous avez tous entendu sonner la cloche de la mairie de Cour-Cheverny aux heures et demi-heures...  La Grenouille s’est invitée dans les greniers  de la mairie et y a découvert la face cachée  de cette horloge d’édifice, objet magnifique qui  rythme la vie de la commune depuis plus d’un siècle.  

C’est en 1907 que le Conseil municipal commande cette horloge à M. Gabelle, horloger à Cour-Cheverny, pour un montant de 1 190   francs et la fait installer au fronton de la mairie (construite en 1878).  Cette horloge, fabriquée par l’entreprise Louis-Delphin Odobey, (célèbre famille de fabricants   d’horloges de père en fils), à Morez dans le Jura, est de type « horizontal », les axes des rouages étant placés dans un même plan « remontoir » horizontal. Les horloges de ce type sont techniquement remarquables du point de vue de leur conception et de leur exécution.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

On retrouve notre horloge dans le catalogue de l’époque « L.-D. Odobey sonnant les heures, répétitions et demies, remontage tous les 8 jours ». Et effectivement, chaque vendredi, un employé communal remonte cette pendule, comme vous pouvez le faire sur une horloge comtoise   de salon, sauf que là, les poids sont suspendus à deux câbles de 15 mètres de long environ,  qui descendent sous l’horloge, partent ensuite à l’horizontale par l’intermédiaire d’une poulie sur 6 mètres pour traverser le grenier, et descendent ensuite à la verticale dans un caisson pour arriver au niveau bas de la mairie. Le montage est impressionnant ! 

En passant devant la mairie, vous ne verrez plus le temps passer de la même façon... 


Le Triton - La Grenouille n°28 - Juillet 2015